Troubles du Sommeil : Définition !

Les troubles du sommeil : qu’est-ce que c’est ?

Les troubles du sommeil englobent l’ensemble des problèmes (petits ou grands) liés à notre sommeil. Ils portent donc sur :

  • La qualité du sommeil (Est-il réparateur ?)
  • La capacité à s’endormir (rapidement ou non, volontairement ou non). Il est possible d’opposer ceux qui souffrant de trouble d’endormissement (ou d’insomniaques cherchant désespérément le sommeil) aux narcoleptiques…
  • Le comportement durant le sommeil (Bruxisme, syndrome des jambes sans repos, somnambulisme, paralysie du sommeil, ronflement, apnée du sommeil…)
  • La durée du sommeil (L’insomnie, Hypersomnie…)

En France, 37% de la population souffrirait régulièrement de ces troubles.

Voici, ci dessous, les détails et définitions de ces troubles du sommeil parfois peu connu.

Troubles du sommeil : définition

Troubles du sommeil : définition des différentes formes !

Les parasomnies :

Ce sont des actions non désirées survenant lors de la phase de sommeil. (Elles sont principalement présentes lors de l’enfance mais elles peuvent persister à l’âge adulte).

  • le somnambulisme : Il correspond à l’exécution d’action pendant la phase de sommeil. Le somnambule n’a généralement plus souvenir de ses actes lors de son réveil. Selon certains chercheurs, le somnambulisme est plus fréquent chez les filles que chez les garçons lors de l’enfance. Ce phénomène s’atténue cependant avec l’âge. Par ailleurs, environ 85% des personnes somnambules à l’âge adultes l’étaient également lors de leur enfance.
  • les terreurs nocturnes : Ces crises durent entre 1 et 20 minutes. Elles s’accompagnent de cris, de sudations, de palpitation ou même d’une modification de la couleur du visage (pâleur ou rougeur).
  • Les troubles du comportement en sommeil paradoxal : Il s’agit d’une reprise « anormal » du tonus musculaire pouvant engendrer des comportements étranges voir violents tel qu’un coup de poing par exemple. Ces comportements sont souvent en rapport avec le rêve.
  • le bruxisme nocturne : Un simple grincement ou serrement de dent qui peut perturber votre sommeil et celui de votre moitié.
  • l’énurésie nocturne : C’est une incontinence urinaire qui survient au cours de la nuit.

Les dyssomnies:

  • insomnie d’origine psychologique (un état d’esprit psychologique tel que l’énervement entrainant des troubles du sommeil.)
  • troubles du sommeil liés à l’alcool ou à des médicaments : ceci aboutit à une altération du sommeil.
  • insomnie d’origine extérieure (un facteur extrinsèque cause l’insomnie)
  • Syndrome des jambes sans repos : Il correspond au besoin de bouger les membres inférieurs. La qualité du sommeil est alors affectée. Certaines personnes ont même des courbatures au réveil.
  • insomnie d’altitude
  • Narcolepsie : Elle correspond à un besoin excessif de sommeil. Elle est associée à des épisodes d’endormissements soudain (en journée) et souvent à une perte de tonus musculaire (appelée cataplexie).

Les troubles du sommeil peuvent également être d’origine psychiatrique, neurologique ou même liés à d’autres maladies qui engendrent une insomnie.

Ce qu’il faut retenir…

Ainsi les troubles du sommeil englobent des situations très diverses. Passant de l’insomnie à la narcolepsie. Elle ne touchent pas seulement une durée ou une qualité de sommeil mais également notre comportement pendant la phase de sommeil. Comme c’est la cas pour le bruxisme ou le somnambulisme par exemple.

Si mieux dormir vous intéresse, baladez-vous sur mon site ! Vous pouvez également télécharger mon livre gratuit : Insomnie : Comment retrouver un sommeil naturel en 7 étapes.

A bientôt !

Pour aider les autres à retrouver le sommeil :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   

Laisser un commentaire